Archives 2019

Tous les articles et annonces de l'année 2019 ...

Salles-Arbuissonnas accueille une épreuve du championnat de France de chiens d’attelage

Pour la deuxième année consécutive, le Domaine de Croifolie a ouvert ses portes aux équipages du championnat de France de chiens d’attelage. L’épreuve de régularité, première des trois épreuves du week-end avec l’harmonie et la maniabilité, a vu s’affronter 23 duos maîtresse ou maître et chien sur un parcours naturel tracé au milieu du vignoble.

 

 

Cette compétition est réservée aux chiens de grande taille. Plus 50 cm au garrot. Le principe en est simple : après avoir reconnu le parcours, son maître ou sa maîtresse annonce le temps qu’il estime mettre pour boucler la distance. L’animal est libre, uniquement guidé par la voix et les gestes, et attelé à une charrette à quatre roues, identique pour tous. A l’arrivée, chaque 10 secondes en plus ou en moins du temps estimé au départ vaut 1 point de pénalité. Le gagnant est celui qui termine au plus près du temps qu’il a annoncé.

L’osmose entre l’homme et l’animal doit être parfaite : le chien n’a pas le droit de s’arrêter durant l’épreuve et son maître n’a absolument pas le droit de le toucher. Des commissaires de courses sont là pour le vérifier tout le long du parcours "C’est un vrai sport" explique Gérald Lalande, juge et responsable national Cynophilie. "Il faut beaucoup de concentration, et pour l’homme et pour l’animal. Et c’est assez physique pour les deux. Certains tronçons sont très pentus. »

 

Les différents équipages, tous des passionnés, étaient venus des quatre coins de la France pour tenter de gagner des points pour participer au grand prix de France. Outre l’épreuve de régularité, ils devaient également s’affronter sur l’épreuve d’harmonie et celle de maniabilité, cette fois à Arnas au siège du 4 Pattes Club. Sa présidente s’est réjouit une fois de plus de pouvoir bénéficier, à Salles-Arbuissonnas, non seulement d’un accueil des plus chaleureux au domaine de Croifolie, mais surtout d’un cadre magnifique : "Nous étions déjà venus il y a quelques années, pour une épreuve de CaniCross. Quand nous avons cherché un lieu pour accueillir une épreuve officielle du championnat de France, nous avons tout de suite pensé à Salles-Arbuissonnas" explique Orckia Bentamra. "C’est vraiment beau, calme, et parfaitement adapté à notre sport. C’est pour cela que nous revenons ici pour la deuxième année de suite ! Le site est exceptionnel."  

Outre le vignoble de Croifolie, les attelages ont aussi traversé les terres Miolane et Desthieux avant de tous se retrouver pour déguster les vins de Gérard Crozet.

 

Une pause bien méritée avant d’attaquer la deuxième épreuve, moins sportive, de l’Harmonie.

Celle-ci consiste à présenter, en costume d’époque, une activité ancienne. Au début de XXème siècle, le chien était en effet appelé "le cheval du pauvre". Et nombre de métiers, comme le rémouleur par exemple, utilisait l’animal pour tirer un chariot.

Le duo le plus convainquant remporte le vote du jury.

La troisième et dernière manche est celle de la maniabilité. Les chiens, toujours attelés à leur charrette, doivent suivre un parcours d’obstacles, reculer, tourner ou effectuer des créneaux, toujours uniquement guidés par la voix et les gestes de leur maître ou de leur maîtresse. 

 

 

En plus d’un amour inconditionnel entre l’homme et l’animal, ce sport se caractérise aussi par un respect total de la nature. "Nous tenons à laisser le site totalement propre. C’est une question de principe. Nous ramassons même les déjections de nos animaux" précise la présidente et coach de l’équipe d’Agility du 4 Pattes Club. 

Ce club, l’un des plus actifs de la région, compte quelque 150 adhérents et accueille les enfants à partir de 7 ans sur le complexe sportif de l’Escale à Arnas. Outre l’attelage, le club propose d’autres disciplines comme l’Agility et l’Obérythmée, l’obéissance en musique.

 

Et si vous avez du mal à vous faire entendre de votre animal, il est aussi possible d’y apprendre les rudiments de l’éducation canine auprès des moniteurs du 4 pattes Club qui ont pour maxime : tel maître, tel chien !

 

Hewolf, la star du 4 Pattes Club d'Arnas,  un malamut d’Alaska
Hewolf, la star du 4 Pattes Club d'Arnas, un malamut d’Alaska

 

 

 

Stéphane Parizot


1 commentaires

Jardiner au naturel : l’école met les mains dans la terre

Tout savoir ou presque sur les tomates, de la graine jusqu’au fruit, apprendre à planter et connaître les astuces pour cultiver sans arroser, tels étaient les thèmes de la journée « Jardiner au naturel » qui s’est tenue à Salles, jeudi dernier. 

 

Dès 8h30 et jusqu’à 16h, chaque niveau de classe, des élèves de la maternelle jusqu’aux plus grands, s’est rendu tour à tour dans le jardin d’une sallésienne pour y découvrir les secrets de la culture des tomates anciennes.

Un peu de théorie et beaucoup de pratique avec un objectif : que les enfants puissent reproduire ces gestes dans le jardin de l’école.

Sous un soleil rayonnant, enseignants et élèves ont écouté les explications et les conseils de Vanessa Parizot. Piquets plantés et trous déjà creusés par son mari Stéphane, tout était prêt pour accueillir les jardiniers en herbe.

 

Par groupe de deux, les enfants ont chacun planté une tomate, arrosé et rebouché.  Chaque élève était venu avec une bouteille d’eau. "Je n’ai pas d’eau sur mon terrain, pas de puits ni de robinet" a expliqué Vanessa. "J’arrose uniquement à la plantation. Et ensuite, je m’en remets au bon vouloir de la météo ! S’il pleut tant mieux, s’il ne pleut pas, les plants s’adaptent".

Les enfants ont appris le secret pour faire pousser des tomates sans les arroser : planter le plus profond possible pour que les racines puissent aller chercher l’humidité et la fraîcheur et surtout mettre une bonne couche de paillage, au pied de la tomate, pour protéger la terre et éviter l’évaporation. 

 

 

Les petits jardiniers se sont montrés curieux et ont révélé déjà de solides connaissances sur les différentes variétés cultivées par Vanessa et sur la faune et la flore du jardin. Prochaine étape : planter dans leur jardin et surtout attendre la rentrée, en septembre, pour déguster les tomates Ananas, Green Zebra ou autre White Beauty… 

Mais l’apprentissage ne s’arrêtera pas là : Vanessa leur a proposé d’apprendre aussi à récolter les graines pour pouvoir, l’an prochain, lors d’un nouvel atelier pratique, semer, rempoter et ainsi boucler le cycle complet de la culture. "C’est important de transmettre ce savoir aux enfants" explique la jardinière amatrice et bénévole. "Certains d’entres-eux jardinent déjà avec leurs parents. Pour les autres, si je peux leur apporter un peu de mon expérience, et leur donner envie de mettre les mains dans la terre et  leur apprendre de bonnes pratiques, naturelles, alors c’est parfait !"

Rendez-pris au jardin de l’école dans les jours qui viennent, dès que la météo sera plus clémente, pour creuser, planter et pailler. Cet été, quelques personnes se sont déjà proposées pour venir régulièrement surveiller la croissance et récolter. Les variétés données par Vanessa étant tardives, il y aura encore largement de quoi déguster en septembre. Sauf pour les CM2 qui eux, auront pris le chemin du collège ! 

Stéphane Parizot pour Vivre à Salles


Quelques images de la journée :

0 commentaires

18ème Randonnée des Caudalies

 

4 circuits balisés :  Vert : 8 km 

Rouge : 11 km

Bleu : 17 km 

  Jaune : 23 km 

 

  • Dénivelés des circuits, de 217m à 697 m.
  • Départ et inscriptions à partir de 8h00 à la Salle des Fêtes.
  • Café et gâteau offerts au départ - remise de la feuille de route.
  • Trois ravitaillements.
  • Points relais/accueil dans les caves partenaires des Caudalies.
  • Dégustations de Beaujolais-Villages.
  • Casse-croûte des Caudalies au retour

Tarifs : de 6 à 8 euros.

Apporter son gobelet ou location sur place.

Organisée par les ‘’Illuminés de Salles-Arbuissonnas’’.

 

Contacts : 06 30 93 22 03 et 06 75 87 60 09

www.les-caudalies.over-blog.com

 




0 commentaires

Portrait : Kévin Le Calvez, le sallésien qui aimait les couleurs...

Kévin Le Calvez, le peintre des couleurs
Kévin Le Calvez, le peintre des couleurs

Il a pour lui la jeunesse, 20 ans et quelques années, l'inspiration et un talent certain.

Kevin Le Calvez est un autodidacte, il peint depuis peu. Cette envie lui est venue lors d'un long séjour en Espagne. L'artiste, qui est également guitariste, s'est d'abord exercé sur ses instruments. De retour en France, continuer à peindre a été une évidence, un besoin même.

Au pinceau, au couteau, peu importe la technique, l'essentiel étant ailleurs, dans la disparition de la toile blanche submergée par une vague colorée.

 

Difficile pour lui de parler de son art, mais quand on lui demande où il va puiser son inspiration, la réponse fuse : la couleur !

 

« Je choisis d'abord les couleurs sur lesquelles j'ai envie de travailler, sans aucune idée précise de ce que je vais peindre » explique-t-il. « Ensuite je me lance. L'inspiration me vient au fur et à mesure, mais c'est toujours les  couleurs qui me guident, ce sont elles qui m'inspirent ».

 

Aujourd'hui, c'est plusieurs dizaines de toiles qu'il expose à Salles-Arbuissonnas. Une toute première exposition, montée avec l'aide de sa mère Muriel, fière du talent de son fils.

 

Pas de peinture figurative, de portrait ou de paysage... la peinture de Kevin est abstraite. Elle vous plaît, ou ne vous plaît pas.

 

Chaque tableau est unique et nul doute que parmi ceux exposés, l'un a été peint pour vous. Il attirera votre regard et vous plongerez, comme fasciné, dans cet univers fantasmagorique où la couleur règne en maîtresse absolue.

 

 

En attendant de retrouver, il le mérite, cet artiste sallésien dans une galerie plus officielle, vous pouvez venir découvrir ses tableaux chez lui. Et la visite vaut vraiment le détour.

 

Contact et renseignements :

Muriel Le Calvez, 06 68 07 93 95



0 commentaires

Grand challenge inter-associatif de la 2 - dimanche 7 juillet 2019

Un peu de sport, beaucoup de convivialité et une énorme dose de joie et de partage, voici la recette du succès des 3 premières éditions des "jeux de la 2".

Imaginés et organisés par la classe en 2, les jeux de la 2 ont vu s'affronter les différentes classes de conscrits, autour d'épreuves aussi festives que variées comme la course en sac, le tir à la corde, le roulage de tonneaux ou encore un parcours les yeux bandés...

 

Pour cette 4ème édition, la 2 innove encore en ouvrant ses jeux à toutes les associations du villages.

Composée d'une équipe de 4 personnes, chaque association, et chaque classe de conscrit pourra être représentée. 

 

Inscription avant le 31 mai

 

Alors, prêt à défendre les couleurs de votre association et tenter de gagner le trophée de la 2 ? Parlez-en à votre président, à d'autres membres de l'association et inscrivez-vous en renvoyant le bulletin d'inscription (à télécharger ci-dessous) avant le 31  mai.

 

Télécharger
Inscription aux jeux de la 2 (2).pdf
Document Adobe Acrobat 201.7 KB


0 commentaires

Journée "Montagne" au départ de Salles Arbuissonnas, le samedi 16 mars 2019.

Et il y en aura pour tous les goûts :

Vous aimez le ski ?

Vous êtes plutôt "Raquettes" ?

Vous préférez les promenades ou simplement prendre le soleil en altitude ?

 

Les Illuminés de Salles-Arbuissonnas vous proposent une sortie au Grand-Bornand, le samedi 16 mars 2019 au départ de Salles-Arbuissonnas. 

 

Cette sortie est ouverte à tous : familles, amis, etc ... (mais les mineurs doivent être accompagnés d'un adulte) 

 

Une raclette est offerte au retour et sera servie à l'ancienne gare du tacot au fond de salles. (jeux de boules).

 

Toutes les informations pratiques, ainsi que le bulletin d'inscription, sont dans le documents à télécharger ci-contre.

                                     

Pour plus de renseignements :

Tel ou SMS  au : 06 30 93 22 03

mail à : philibertpierre@wanadoo.fr

 

Inscription impérative avant le 7 mars

Télécharger
Descriptif, prix et bulletin d'inscription
flyers SKI.doc
Document Microsoft Word 29.0 KB


Une nouvelle saison a commencé pour Le Prieuré


0 commentaires

Escape Game au Prieuré

Victime de leur succès, les ESCAPE GAME reviennent au musée du Prieuré !


Le Mystère d'Alix des Roys est de retour, le 27 février à 11h00, 14h00 ou 16h00 au Musée du Prieuré à Salles-Arbuissonnas. 

Activité exclusivement réservée aux enfants de 7 à 12 ans, parents interdits !

Tarif à 6€/enfant

Accessible uniquement sur réservation à l'adresse mail suivante : musee.leprieure@agglo-villefranche.fr

0 commentaires

Loto en nocturne

 

L'association des familles de Blacé, Saint-Julien et Salles Arbuissonnas organise son traditionnel Loto en nocturne, samedi 9 février à Salles-Arbuissonnas.

 

De nombreux lots à gagner, parmi lesquels, un bon d'achat de 400€, une PS4 et ses jeux...

 

Rappelons que ce loto est la principale source de revenus de l'association des familles qui gère le centre de loisirs, fréquenté par de nombreux enfants de Blacé, Sain-Julien et Salles Arbuissonnas.

 

Les bénévoles se sont démenés pour l'organisation de cet événement et vous attendent nombreux.

 

Samedi 9 février, dès 18h00, salle des fêtes de Salles Arbuissonnas.

Buffet, buvette.

6€, le carton,

20€ les 5.



0 commentaires

Vente de boudins, boulettes etc...

 

La Société de Chasse vous propose sa traditionnelle vente annuelle de boudins, saucissons à cuire, boulettes et andouilles. 



0 commentaires

Concours des vins de la commune 2019

Le concours des vins de la commune organisé par le syndicat viticole de Salles Arbuissonnas, présidé par Michel Dargaud, s'est déroulé comme le veut la tradition, le jour de la Saint Vincent.

Les résultats:

Beaujolais Village  Rouge Millésime 2017 :

 

   1er : Robert Sauzay. 

2ème : David Beroujon 

3ème : Gérard Crozet

4ème : Michel Dargaud

5ème : Franck Large 

Beaujolais Village  Rosé  Millésime 2018 :

 

   1er : David Beroujon

2ème : Gérard Crozet

3ème : Franck Large

Beaujolais Village  Rouge  Millésime 2018 :

 

   1er : Franck Large 

2ème : David Beroujon 

3ème : Franck Large

4ème : Gérard Crozet

5ème : Robert Sauzay


Les 5 primés dans la catégorie Beaujolais Village Rouge 2017 et 2018.                                                                                   De gauche à droite: Gérard Crozet, Franck Large, David Béroujon, Michel Dargaud et Robert Sauzay
Les 5 primés dans la catégorie Beaujolais Village Rouge 2017 et 2018. De gauche à droite: Gérard Crozet, Franck Large, David Béroujon, Michel Dargaud et Robert Sauzay

Quelques photos de la Saint Vincent qui a débutée, en milieu d'après-midi, par l'Assemblée générale du syndicat et s'est poursuivie par une soirée fort conviviale au caveau de la mairie.

0 commentaires

Chers habitantes et habitants de Salles-Arbuissonnas....

C'est une nouvelle année qui débute, sur fond d'incertitudes, de crises, de climat anxiogène. Mais c'est aussi une nouvelle année qui porte son lot de défis à relever : transition énergétique et climatique, baisse des dotations de l'Etat, grand débat national... et plus simplement, la construction de notre avenir commun, au sein de notre village. 

 

Cet avenir, c'est à nous tous de le penser, ensemble.

Ensemble pour faire notre demain, pour réfléchir à ce que nous voulons, collectivement, pour notre village, pour nous et surtout, pour nos enfants

Interrogeons-nous ! Que désirons-nous vraiment pour notre village ?

Maintenir notre qualité de vie, que beaucoup nous envient, est essentiel. 

 

Notre village a tant d'atouts, à commencer par son caractère agricole et viticole. Imaginons : nous avons des terres, aujourd'hui inexploitées. Faisons les fructifier. Faisons de cette richesse notre force. Imaginons le meilleur et ce, dans tous les domaines : social, économique, alimentaire, énergétique... 

Nous pouvons faire de Salles-Arbuissonnas un exemple.

Nous pouvons oser, expérimenter, nous enrichir d'autres expériences réussies ailleurs. Nous le pouvons, si nous décidons de prendre les défis de demain comme une chance, et non pas les considérer comme une issue inéluctable et indépendante de notre volonté.

J'ai créé Vivre à Salles-Arbuissonnas en Beaujolais il y a maintenant quelques années. Non pas par intérêt personnel, (je n'y ai rien gagné si ce n'est quelques solides inimitiés), mais pas amour pour mon village, par volonté d'oeuvrer pour notre communauté. 

 

Ce village, je n'y suis pas née, certes ! Mais j'ai choisi d'y vivre. Et d'y vivre le mieux possible. 

Je sais que beaucoup partagent cet amour, que beaucoup sont prêts à réfléchir, travailler, construire demain. Je sais aussi que beaucoup n'osent pas, n'ont pas foi en leur idées ou simplement ne mesurent pas l'urgence de s'unir pour agir ensemble.

 

C'est pourquoi j'ouvre grand les portes de Vivre à Salles-Arbuissonnas en Beaujolais et je vous y invite.

 

Réfléchissons, débattons, échangeons, confrontons nos idées, partageons et travaillons.

 

Voilà mon seul souhait pour 2019.

Que Vivre à Salles-Arbuissonnas en Beaujolais devienne un lieu de construction, un vaste chantier où toutes les bonnes énergies s'uniront pour inventer NOTRE demain, celui de la communauté des Sallésiens-Arbuissonnassiens.

 

 


Et pour vous, chers habitants, je vous souhaite simplement de vivre heureux et en bonne santé,

autant que possible.

Vanessa Parizot

0 commentaires