Jardiner au naturel : l’école met les mains dans la terre

Tout savoir ou presque sur les tomates, de la graine jusqu’au fruit, apprendre à planter et connaître les astuces pour cultiver sans arroser, tels étaient les thèmes de la journée « Jardiner au naturel » qui s’est tenue à Salles, jeudi dernier. 

 

Dès 8h30 et jusqu’à 16h, chaque niveau de classe, des élèves de la maternelle jusqu’aux plus grands, s’est rendu tour à tour dans le jardin d’une sallésienne pour y découvrir les secrets de la culture des tomates anciennes.

Un peu de théorie et beaucoup de pratique avec un objectif : que les enfants puissent reproduire ces gestes dans le jardin de l’école.

Sous un soleil rayonnant, enseignants et élèves ont écouté les explications et les conseils de Vanessa Parizot. Piquets plantés et trous déjà creusés par son mari Stéphane, tout était prêt pour accueillir les jardiniers en herbe.

 

Par groupe de deux, les enfants ont chacun planté une tomate, arrosé et rebouché.  Chaque élève était venu avec une bouteille d’eau. "Je n’ai pas d’eau sur mon terrain, pas de puits ni de robinet" a expliqué Vanessa. "J’arrose uniquement à la plantation. Et ensuite, je m’en remets au bon vouloir de la météo ! S’il pleut tant mieux, s’il ne pleut pas, les plants s’adaptent".

Les enfants ont appris le secret pour faire pousser des tomates sans les arroser : planter le plus profond possible pour que les racines puissent aller chercher l’humidité et la fraîcheur et surtout mettre une bonne couche de paillage, au pied de la tomate, pour protéger la terre et éviter l’évaporation. 

 

 

Les petits jardiniers se sont montrés curieux et ont révélé déjà de solides connaissances sur les différentes variétés cultivées par Vanessa et sur la faune et la flore du jardin. Prochaine étape : planter dans leur jardin et surtout attendre la rentrée, en septembre, pour déguster les tomates Ananas, Green Zebra ou autre White Beauty… 

Mais l’apprentissage ne s’arrêtera pas là : Vanessa leur a proposé d’apprendre aussi à récolter les graines pour pouvoir, l’an prochain, lors d’un nouvel atelier pratique, semer, rempoter et ainsi boucler le cycle complet de la culture. "C’est important de transmettre ce savoir aux enfants" explique la jardinière amatrice et bénévole. "Certains d’entres-eux jardinent déjà avec leurs parents. Pour les autres, si je peux leur apporter un peu de mon expérience, et leur donner envie de mettre les mains dans la terre et  leur apprendre de bonnes pratiques, naturelles, alors c’est parfait !"

Rendez-pris au jardin de l’école dans les jours qui viennent, dès que la météo sera plus clémente, pour creuser, planter et pailler. Cet été, quelques personnes se sont déjà proposées pour venir régulièrement surveiller la croissance et récolter. Les variétés données par Vanessa étant tardives, il y aura encore largement de quoi déguster en septembre. Sauf pour les CM2 qui eux, auront pris le chemin du collège ! 

Stéphane Parizot pour Vivre à Salles


Quelques images de la journée :

Écrire commentaire

Commentaires: 0