Retour sur les "voeux du maire"

Marie-Claude Longefay a, comme chaque année depuis maintenant 8 ans, sacrifié à la délicate tradition des vœux du Maire. Dans une salle des fêtes quasi comble, la première magistrate du village a dressé le bilan, mitigé, de l'année écoulée. 

 

Mitigé car 2015 s'achève sur une mauvaise note avec la fermeture du bar-restaurant du village, et ce pour la seconde fois depuis l'acquisition des locaux par la municipalité. Le départ précipité des gérants et la liquidation de leur société laissent un goût amer et surtout une facture qui pourrait s'annoncer salée pour la Mairie et donc pour ses habitants. 

 

A propos de La Benoîte:                                                            "Je pense que j'ai été claire et précise afin de stopper certaines rumeurs ou mauvaises interprétations"

Le sujet alimente largement les conversations des villageois et Marie-Claude Longefay, après avoir donné les détails du dossier, s'est montrée ferme : "Je pense que j'ai été claire et précise afin de stopper certains rumeurs ou mauvaises interprétations" a-t-elle conclu. 

Mais qu'à cela ne tienne, pas question pour autant de mettre entre parenthèse les grands travaux à venir.

 

Le cimetière de Salles et l'aménagement du fond de Salles

 

2016 s'annonce comme une année riche en concrétisations de projets, avec en premier lieu les travaux du cimetière de Salles pour un montant de 40 000 euro hors taxes, permettant l'obtention d'une subvention de 16 000 euro et surtout l'aménagement du fond de Salles et la création du "City Stade", promesse phare de la campagne électorale qui a mené l'équipe municipale au pouvoir en 2014.

Aucun chiffrage concret  de cet aménagement pour l'instant, mais la municipalité a démarré sérieusement les travaux d'études et le projet est dûment inscrit au budget de l'année à venir. 

 

 

Madame le maire et les conseillers municipaux présents le 8 janvier 2016
Madame le maire et les conseillers municipaux présents le 8 janvier 2016

Travaux de peinture et jardin éducatif pour l'école

Autres travaux inscrits à la charge de la commune, la réfection de deux salles de classe de l'école, de la bibliothèque et de la salle d'arts plastiques, dont les derniers réaménagements datent de 1991 (montants annoncés en Conseil municipal: 6 490 euro TTC pour les peintures, plus des travaux d'électricité estimés à environ 1 500 euro) et l'aménagement d'un jardin éducatif à l'usage des enseignants et de leurs élèves.

Proche de l'école, ce petit terrain de 60 m² appartenant à la municipalité sera mis à la disposition dès la fin des travaux de reprise du mur et de remise en état du portail d'accès, réalisés au printemps pour un montant global supérieur à 10 000 euro TTC (8 617 euro pour le mur et 3 191 euro pour le portail). 

 

D'aucun souligneront cette excellente initiative mais gageons que certains s'interrogeront sur l'impact de toutes ces réalisations pour le budget. L'équipe municipale, elle, reste confiante et table sur l'attribution de subventions pour assurer l'équilibre budgétaire de la commune.

Dura lex sed lex

"La loi est dure mais c'est la loi". En effet, lors de ses vœux, Marie-Claude Longefay a particulièrement insisté sur le respect de la loi, notamment en matière d'attribution des permis de construire et la réalisation de travaux, soulignant la volonté de la mairie de n'accorder aucun passe-droit. 

 


De gauche à droite: Florent Chaintreuil, Philippe calleeuw (figurant sallésien dans la série), Alain Blazquez (père Igor dans la série) et Florent Guyot (responsable du projet Angelus pour la commune.
De gauche à droite: Florent Chaintreuil, Philippe calleeuw (figurant sallésien dans la série), Alain Blazquez (père Igor dans la série) et Florent Guyot (responsable du projet Angelus pour la commune.

 

 

Cette présentation des voeux 2016 s'est terminée par la projection du pilote de la série "Angelus" tourné dans le cloître de Salles, à la mairie, à l'église d'Arbuissonnas et sur sa place.

 

Une projection en présence du scénariste et réalisateur Florent Chaintreuil et d'un des acteurs, Alain Blazquez. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0